Connectez-vous S'inscrire
Menu
Publicité

10 astuces pour se faire obéir (et obtenir la coopération) sans s’énerver ! - Déjà plus de 6000 lectures !




Un enfant qui ne veut pas attacher sa ceinture au moment de partir pour l’école… Un autre qui refuse de décoller du canapé pour aller prendre sa douche… Quel parent n’a pas déjà crié ou s’est énervé pour tenter de se faire obéir… sans forcément rencontrer le succès attendu ?
La vie de parent requiert un puits de patience pour réussir à garder son calme en toutes circonstances…
Voici 10 astuces essentielles pour vous y aider…



Astuce n°1 : Reconnaitre les « vraies » bêtises

Non, tout n’est pas « bêtises » pour l’enfant. De l’extérieur, le comportement d’un enfant peut être mal interprété et provoquer une réponse inadaptée. Prenons l’exemple d’un enfant qui s’essaie à porter un objet et le fait (involontairement) tomber ou tente de se servir seul avec le pichet d’eau mais en renverse à côté de son verre : considérez-vous qu’il fait une bêtise ? Pensez-vous qu’il l’a fait volontairement ? ne serait-ce pas plus juste d’appeler ça une maladresse ou encore une erreur de jugement ? 
 

Les enfants, du fait de leur immaturité psychomotrice les premières années, font des maladresses en faisant leurs expériences




Le gronder sera-t-il efficace ? qu’en apprendra-t-il? Ne vaut-il mieux pas lui apprendre à mieux faire la prochaine fois ? à développer ses compétences, ses habiletés, sa compréhension du monde qui l’entoure ?

Délimitez avec lui ce qu’il peut faire seul, ce qui demande l’aide d’un adulte, quels moyens il a pour  réussir la prochaine fois (prendre un seul objet à transporter à la fois, tenir le pichet à deux mains…) et laissez-le réessayer sous votre surveillance pour qu’il gagne en confiance et en assurance.


Astuce n°2 : Anticipez ce qui peut l’être !

Annoncez à l’enfant ce qui va suivre (en l’adaptant à son âge) : quand une activité va finir, ce qu’il va devoir faire, ce que vous, vous allez faire ou encore, ce que vous attendez de lui. Par exemple : « Nous allons entrer dans le magasin pour prendre des légumes. Tu resteras à côté de moi et tu pourras m’aider si tu veux. Mais, il n’est pas question d’acheter un jouet ou des bonbons ». Si nécessaire, rappelez-lui la consigne dans le magasin si il commence à réclamer. Et n’oubliez pas de le féliciter s’il  a bien respecté la consigne. Vous pourrez vous en servir comme « expérience témoin » la prochaine fois !


Astuce n°3 : Utilisez le temps neutre.

Comme les adultes, dans le feu des émotions, un enfant n’arrive pas bien à voir clair, ni s’exprimer. Il a besoin de retrouver son calme pour retrouver ses esprits et être capable de discussion.

 

De plus, du fait de son jeune âge, il aura du mal à gérer ses propres émotions; il a donc besoin que vous l’y aidiez.



Il doit donc, dans un premier temps, retrouver son calme, et ça ne peut se faire parfois que s’il est isolé de la situation qui a déclenché ses émotions. Proposez-lui donc un temps de « retour au calme » (qui n’est pas une punition), pour lui laisser le temps de se calmer. Si besoin (en particulier pour les jeunes enfants), accompagnez-le dans ce temps pour l’aider à retrouver son calme (à l’aide de petites techniques simples à utiliser).

Le temps neutre se termine quand l’enfant a retrouvé son calme et doit toujours être suivi d’une explication, d’une sorte de « debriefing » pour donner l’occasion à l’enfant de verbaliser et se responsabiliser (cette technique est décrite en détail dans la méthode complète - cf. en bas de l'article). D’ailleurs, quand il sera habitué, il reviendra de lui-même en signalant qu’il est calme; ce qui indiquera la fin du « temps neutre !


Astuce n°4 : Utilisez le jeu dès que possible

Les enfants sont d’autant plus réceptifs, qu’ils ont l’impression de jouer (et non, de faire une tâche contraignante). Alors, retrouvez votre âme d’enfant et imaginez des défis à relever, des indices à trouver, des courses imaginaires, pour égayer le quotidien de la famille et faire dans la bonne humeur, les petites tâches du quotidien !
 

Cependant pour que ça fonctionne, le jeu doit rester accessible à l’enfant (en fonction de son âge) et les règles rester simples.


Astuce n°5 : Faites diversion

Avant d’arriver au conflit, essayer d’abord de proposer à votre enfant un autre centre d’intérêt, une autre activité pour dévier son attention vers autre chose : un autre jouet, un avion qui passe dans le ciel… Si les enfants font difficilement face à leurs frustrations, ils passent aisément d’un état d’émotion à l’autre et peuvent en peu de temps passer des larmes aux rires (et vice-versa !). Employez cette technique pour désamorcer un début de blocage (un enfant qui ne veut pas s’habiller, qui ne veut pas partager son jouet…)

Vous serez surpris de l’efficacité !


Astuce n°6 : Utilisez des repères dans le temps

Dans l’art de donner des consignes aux enfants, il y a une chose qu’on oublie parfois de faire : c’est donner des repères de temps à l’enfant : attendez-vous qu’il aille prendre sa douche maintenant, ou avant de manger ? Qu’il fasse ses devoirs avant d’aller dormir (au moment qu’il souhaite) ou à un moment précis ?

Pour l’aider à se repérer et aussi se préparer, donner des repères temporels pour que votre enfant sache de quel temps il dispose. Pour les plus jeunes (qui n’ont pas une notion du temps très élaborée), vous pouvez utiliser les aiguilles sur un cadran ou un décompte de 10 à 0 ou un repère visuel: « quand le dessin animé est terminé, il est l’heure d’éteindre la télé. »


Astuce n°7 : Evitez de renforcer les comportements indésirables

Dans certains cas, il y a des « bénéfices cachés » à des comportements qui, à première vue, ne sont pas adaptés.



Il faut parfois regarder d’un peu plus près ce qui se passe pour découvrir que tel enfant fait « exprès » de se faire punir pour « gagner » autre chose : de l’attention, une consolation… C’est l’exemple d’un enfant qui a besoin d’attention et qui n’a pas trouvé plus efficace que de « faire des bêtises » pour attirer celle de ses parents : mieux vaut ça que pas d’attention du tout…

Regardez de plus près si vous ne renforcez pas des comportements inadaptés sans le vouloir


Astuce n°8 : Préférez les images aux mots

Si vous souhaitez enseigner les règles à la maison, vous y parviendrez plus facilement avec des images ou des tableaux, que de grands discours. Par exemple, pour qu’il intègre l’ordre des choses à faire avant d’aller se coucher : utilisez une feuille auprès de son lit avec les étapes à suivre (en les dessinant de préférence) : il s’en souviendra plus facilement.
 

Pour les plus grands , vous pouvez faire votre petite « charte familiale » affichée dans un endroit adapté et illustré par les enfants pour qu’il intègre les règles fondamentales et interdits du "vivre ensemble" en famille : ne pas taper, ne pas couper la parole, ne pas prendre un jouet sans demander, etc.


Astuce n°9 : Montrez l’exemple

L’enfant commence par imiter ce qu’il voit. C’est d’autant plus vrai avec les personnes qui comptent le plus pour lui : ses parents. Il s’identifie à eux dans les moindres détails de leurs comportements : expressions, mimiques, caractère, vocabulaire… Pour lui apprendre un comportement adapté, rien de tel donc, que de le faire devant lui, jusqu’à ce que cela devienne une habitude.

Par exemple, si vous souhaitez qu’il apprenne les règles de politesse, commencez par lui dire « merci » et « s’il te plait ».

 

Si vous exigez de lui ces marques de politesse, mais que vous ne les utilisez pas, ça ne fonctionnera pas…


Astuce n°10° : Acceptez d’avouer vos propres « bêtises »

Pas simple, mais chacun fait des erreurs; et les reconnaitre devant un enfant peut lui apprendre à réagir devant les siennes : les assumer plutôt que les dissimuler…


Avouer une erreur peut amener à s’excuser devant celui qui a été lésé ou rendre justice ou réparer ce qui doit l’être : un parent qui ose le faire devant son enfant lui donne un bel exemple à suivre et sera plus crédible quand il lui demandera de s’excuser ou de « réparer » un tort.


Pour aller plus loin : une méthode complète et interactive

Après cet extrait d'astuces, voici déjà un aperçu de ce que vous retrouverez dans la méthode complète pour diminuer rapidement les comportements difficiles des enfants à la maison, et retrouver la sérénité dans vos relations avec vos enfants

Pour aller plus loin,  et si vous souhaitez VRAIMENT changer durablement votre relation avec vos enfants, je vous propose :
- Une formation complète de plus de 50 astuces & et plein de conseils pratiques compilés sur le même thème : en tout, plus de 6 heures de formation Elearning ! Avec des étapes progressives pour aller pas à pas vers votre objectif (15 à 20 minutes par jour).
- avec en BONUS : des réponses personnalisées (et professionnelles par une psychologue) à toutes vos questions !
- Un enregistrement audio qui vous permettra d'écouter où vous souhaitez cet atelier-parent Elearning
- Des fiche-outils à afficher ou à imprimer
- un Carnet de bord avec plus de 40 exercices pratiques





Vous avez juste à réserver votre place (et accéder immédiatement à votre plateforme Elearning) en cliquant ICI  .

Une formation qui a déjà aidé des dizaines de parents satisfaits.




 

Pour réentendre l'émission radio-enregistrée sur Polynésie 1ère (9 min) :



Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 6792 fois







1.Posté par Linda M. le 16/06/2016 23:27
LindaM
Merci pour les astuces !!! :)
calme et patience: ça marche à la maison !!
C'est efficace !

2.Posté par Maeva T. le 16/06/2016 23:35
MaevaT
Merci pour le très bon post : je partage !
C'est clair et étoffé : un article très intéressant !
j'essaie aussi avec mon mari de ne pas m'énerver :
c'est plus serein à la maison : ça vaut la peine d'essayer :))
nana !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

VIE DE FAMILLE | PSYCHOLOGIE | EDUCATION







Inscrivez-vous au prochain ATELIER-PARENT :
"Vivre avec un enfant à haut potentiel"

ça aura lieu le 28 Septembre 2019

Je m'inscris >









>>>GRATUIT : Recevez la Familinews dans votre boite mail :