Connectez-vous S'inscrire
Menu
Publicité

Enfant HP, surdoué, précoce, zèbre : quelles sont les particularités du haut-potentiel ?




Votre enfant a des facilités à l'école ?
Il dit s'ennuyer parfois en cours ?
Vous vous doutez qu'il n'est pas tout à fait comme les autres enfants mais sans être sûr(e) de savoir si votre enfant est précoce ou à haut-potentiel ?

Voici quelques repères pour vous aider à y voir plus clair et comprendre le fonctionnement de votre enfant HP.


Votre enfant est "HP" si :

Plusieurs signaux sont importants à considérer quand il y a suspicion de précocité chez l'enfant :

- rapidité de compréhension et de mémorisation des informations
- sensibilité voire hypersensiblité aux émotions mais aussi aux bruits, aux détails visuels...
- capacité d'empathie très développée
- sens de la justice, souci d'équité et sensibilité à l'injustice !
- grande frustration quand il doit faire quelque chose qu'il n'aime pas
- passion ou intérêt dévorant pour un sujet spécifique : les dinosaures, les constellations, l'histoire, etc.
- intuition très développée
- tendance à couper la parole et à s'impatienter dans une conversation
- se pose des questions sur la vie, la nature, les hommes, le sens de l'existence
- peut avoir des difficultés à écrire joliment et correctement
- se plaint de ne pas trouver d'ami ou vit régulièrement des conflits et déceptions dans sa vie amicale et sociale
- aime discourir, argumenter
- aime lire
- ne se préoccupe pas des "protocoles", des règles de "bienséance" qui lui semblent superficielles
- ...

Si votre enfant correspond à plus de la moitié de ces caractéristiques, vous êtes en droit de vous poser la question de la précocité.

Si vous avez un doute, n'hésitez pas à en parler à un psychologue ou un spécialiste des fonctions cognitives pour le vérifier.
 

Quand faut-il consulter un spécialiste ?

La question de la consultation se pose généralement quand l'enfant (ou l'adolescent) rencontre des difficultés scolaires ou dans sa vie sociale. 
Parfois c'est à la demande des parents qui se sentent démunis devant le comportement de leur enfant/adolescent et ont le sentiment de ne pas savoir comment gérer certaines attitudes.


Dans les deux cas, il peut être important de vérifier le lien possible entre le haut-potentiel et les situations pénibles rencontrées. Faire le lien, quand c'est le cas, permettra à l'enfant de mieux se comprendre et se connaitre, et aux parents de réagir de façon plus adaptée.



 

Est-il nécessaire d'établir un test de QI ?

Pas nécessairement. Le test de QI peut effectivement apporter des éléments de compréhension sur le type de précocité et le "quotient" de cette précocité intellectuelle, mais il peut arriver que l'enfant ou ses parents ne soient pas encore prêts à envisager le test ou n'en ressentent tout simplement pas le besoin.

La motivation doit correspondre à un besoin :
- soit par rapport à une situation scolaire spécifique, et dans ce cas, la question sera posée avec l'établissement scolaire.
- soit par rapport à des difficultés sociales ou familiale.
- soit par souci de se connaitre et mieux se comprendre.
 
Dans tous les cas, le test de QI n'est qu'un outil au service du bien-être de l'enfant qu'il sera judicieux d'utiliser uniquement si la situation s'y prête.

Quelles sont les spécificités de l'enfant à haut-potentiel ?

Ce qu'il faut tout d'abord comprendre, c'est que l'enfant à haut potentiel n'est pas juste un enfant qui "apprendrait plus vite" à l'école (et pour qui - sous-entendu - les choses seraient beaucoup plus faciles).
 
L'enfant à haut-potentiel, l'EIP est un enfant qui "fonctionne différemment", qui pense, réfléchit, décide, ressent différemment.

Les recherches évoluant et nous permettant de mieux en mieux connaitre ce mode de fonctionnement, a conduit à parler aujourd'hui de "philo-cognitif" pour décrire ces personnes qui ont un intérêt profond, voire même un besoin de penser.

Ces "philo-cognitifs" se définiraient de trois façons selon Fanny Nusbaum, Olivier Revol et Dominic Sappey-Marinier* :
  1. Leur raisonnement actif (voire hyperactif : "je n'arrive pas à m'arrêter de penser") et compulsif - l'hyperspéculation.
  2. Leur sensibilité exacerbée (facilement distrait et attiré par un détail, sensibilité à fleur de peau) - l'hyperacuité.
  3. Leur pensée automatique et analogique - l'hyperlatence.
"Un philo-cognitif est donc cet individu, enfant ou adulte, doté d’une grande réceptivité globale et ainsi capable de détecter et collecter tout stimulus pertinent plus rapidement et/ou plus intensément pour l’intégrer à un système de raisonnement perfectionné. Dans ce sens, il fait appel à des qualités supérieures dans l’élaboration d’une réflexion, allant jusqu’à extrapoler, questionner, trouver des idées alternatives par des associations d’idées de haut niveau, mettant même en jeu son radar sensitif pointu qui lui permet de nourrir ses raisonnements." Nusbaum, Revol et Sappey-Marinier

Le terme de philo renvoie au besoin qu'ils ont de se poser des questions existentielles et philosophiques et de manifester une ouverture à la spiritualité.

Pour résumer, les personnes à haut-potentiel, disposent d'un "appareil à penser" plus rapide et performant et aussi plus "global" : elles utilisent des informations de différentes expériences, pour les relier entre elles, et en faire de nouvelles conclusions ou des idées nouvelles. C'est ce qui les rend capable par exemple, d'arriver rapidement à une solution, à la résolution d'un problème ou encore de proposer des idées novatrices, sans pour autant être en mesure d'expliquer le raisonnement qui les y a conduit.

Mais il faut aussi rappeler que tout n'est pas "rose" dans la tête d'un haut-potentiel : ses potentialités ont leurs revers : par exemple, leur hypersensibilité peut devenir envahissante et difficile à gérer dans les relations affectives, ou encore leur cerveau semble ne jamais vouloir s'arrêter de penser; ce qui peut créer un sentiment de "rumination mentale", la différence peut parfois être vécue comme un véritable handicap qui peut donner à la personne haut-potentiel un sentiment d'isolement et de solitude exacerbé.


*​Source : "Les Philo-cognitifs: Ils n'aiment que penser et penser autrement", éd. O. Jacob.

Une conférence pour comprendre les spécificités de l'enfant à haut potentiel

Pour en savoir plus sur l'enfant à haut-potentiel, vous pouvez regarder la captation de la conférence qui a eu lieu dans le cadre du séminaire organisé par la DGEE (cellule ASH). Le son n'est pas très bon, ni la transcription, mais le support diaporama permet malgré tout de suivre la conférence.

Si vous avez du mal à visionner correctement cette conférence ou souhaitez être averti(e) de la tenue d'une prochaine conférence ou d'un atelier-parent, envoyez votre email à l'aide de ce formulaire

D'autres articles suivront sur ce sujet, sur le blog, pensez à vous inscrire à la newsletter.

Vidéo de la conférence du séminaire sur le haut-potentiel (Tahiti - 22 mars 2019) :


Vous n'arrivez pas à visionner la vidéo ? Cliquez sur ce lien >

Vous souhaitez aller plus loin ?


- Participez à l'atelier-parent sur le haut-potentiel qui aura lieu le samedi  28 Septembre.

- Participez à la webconférence qui aura lieu le 19 Septembre sur "les spécificités de l'enfant à haut-potentiel"

Vous souhaitez lire le livre ?




 


Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 197 fois






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2019 - 13:00 Comprendre les crises émotionnelles des enfants

Psychologie positive | Psychologie de l'enfant | Psychologie de l'adolescent | Psychologie de l'adulte







Inscrivez-vous au prochain ATELIER-PARENT :
"Vivre avec un enfant à haut potentiel"

ça aura lieu le 28 Septembre 2019

Je m'inscris >









>>>GRATUIT : Recevez la Familinews dans votre boite mail :