Connectez-vous S'inscrire
Menu
Publicité

Parents : comment bien utiliser la télé en 8 points ?




Les petits écrans, font aujourd’hui partie du quotidien des enfants et des adolescents ? La télé trône en bonne place dans la maison, et son utilisation n’est quasiment plus contestée. Pourtant, certaines familles préfèrent s’en passer complètement au profit d’autres activités. Et elles sont de plus en plus nombreuses. Alors, doit-on s'en méfier ? Comment s’en servir à bon escient ?


Les dangers de la télé pour les enfants

Quels sont les risques potentiels de la télévision ?

 
Si elle est mal utilisée, la télé peut comporter des risques. Plusieurs études menées à ce sujet dénoncent d’ailleurs un certain nombre d’effets pervers et de risques pour les téléspectateurs, particulièrement, les plus jeunes.
 
  • Risque de passivité : l’enfant devant son programme télé ne fait aucun effort de concentration ou d’imagination pour le suivre ; tout simplement, parce que la télé lui sert du « prêt à consommer », facile à digérer. Cela peut avoir à moyen terme des conséquences sur le comportement de l’enfant : un excès de temps passé devant la télé peut entraîner chez l’enfant une difficulté à se concentrer, à faire une activité qui mobilisera son attention, son imagination ou un effort de sa part. On a même observé des tendances à la paresse (intellectuelle et physique) chez certains enfants et des retards dans les acquisitions de base (langage, motricité…) chez les plus jeunes.
 
  • Risque de traumatisme : certains programmes sont de mauvaise qualité, ou inadaptés à l’âge de l’enfant ou encore comportent des scènes violentes qui peuvent heurter la sensibilité d’un enfant. Ne nous y trompons pas : ce n’est pas parce qu’un adulte ne trouve rien de bouleversant dans une scène que l’enfant le perçoit de la même manière : la sensibilité de l’enfant est beaucoup plus fine et encore plus chez certains enfants  de par leur âge ou leur personnalité. Ils vont « vivre » les scènes selon leur regard et leur compréhension (limitée) de la réalité. Mieux vaut donc éviter ce qui peut générer du trouble, de la tristesse ou même de l’angoisse chez l’enfant en respectant quelques règles simples (voir ci-dessous). En outre, certains programmes comportent des scènes ou des images choquantes, violentes ou pornographiques qui peuvent troubler l’identité d’un enfant et le marquer durablement. Il doit donc être protégé d’un maximum d’images choquantes (y compris parfois dans certains programmes de grande écoute, comme le journal télévisé).
 
  • Risque pour la santé : même si le facteur télé n’est pas le seul qui explique l’obésité, on a remarqué que les personnes qui regardaient beaucoup la télévision avaient tendance à grignoter en dehors des heures de repas, et souvent « sans faim ». En plus, de ne faire aucun effort physique en étant assises dans leur canapé : tout est réuni pour favoriser l’embonpoint !
 
  • Risque d’enregistrement de messages indésirables : Savez-vous pourquoi les publicités pour jouets ou autres produits pour enfants passent pendant les programmes enfantins, alors qu’un enfant, ne peut pas, la plupart du temps, l’acheter seul ? Parce que les enfants ont une faculté de mémorisation et « d’impression » des messages entendus telle, qu’ils vont se souvenir d’une publicité et du produit vanté facilement, sans faire la part des choses entre la qualité de la publicité (et son côté fictif et exagéré) et l’expérience qui s’y rapporte : par exemple une publicité sous forme de dessin animé et ludique lui donnera une expérience de jeu, qu’il aura envie de reproduire… en faisant l’acquisition du produit plébiscité… Les publicitaires l’ont bien compris : même si les enfants n’ont pas les cordes de la bourse, c’est eux qui font leur liste au père Noël et demandent les jouets qu’ils veulent à leurs parents…

8 repères pour une utilisation avisée de la télévision !

Comme nous l'avons vu, la télévision comporte quelques risques qu'il est important de connaitre pour ne pas tomber dans les pièges d'une consommation immodérée et déraisonnée  du petit écran. Mais la télé a su aussi intéresser son jeune public avec des programmes divertissant, intéressant, rassasiant parfois la soif d'apprendre des enfants. Elle est aussi une porte ouverte sur le monde qui permet d'une manière vivante et attractive de faire découvrir aux plus jeunes d'autres univers, d'autres pays, d'autres langues...

Une utilisation "avisée" serait donc un bon dosage entre prudence et choix éclairé !
 
  • 1- Limiter le temps passé devant la télé : avant trois ans, éviter le plus possible à l’enfant de visionner la télé (il a plus besoin d’échanges, de jeux et de relation avec son entourage). Ensuite, la durée doit augmenter progressivement avec l’âge. (En moyenne, un adolescent passe 2h30 par jour devant la télé*). Durant les vacances, le temps aussi doit être limité : l’enfant doit pouvoir faire d’autres activités : se dépenser, créer, découvrir, jouer… Et attention à la cumulation du trio « jeux vidéos/télévision/ Internet » : il s’agit toujours d’écrans.
 
  • 2- Délimiter des créneaux ou des programmes : Pour s’y retrouver et diminuer le risque de conflit, mieux vaut clarifier tout de suite vos souhaits au sujet de la télévision. Si l’enfant est tout jeune, il aura besoin de repères temporels par rapport aux autres activités : par exemple, il saura qu’il a le droit de regarder la télé le matin après le petit déjeuner et avant de partir à l’école ; ou alors le soir après la douche et avant le repas. Plus grands, ils pourront choisir une ou deux séries (pour lesquelles vous aurez donné votre accord). Il existe également des outils de contrôle parental qui permettent de limiter par avance la consommation télévisuelle.
 
  • 3- Choisir ensemble les programmes : Les enfants, jusqu’à 12 ans, n’ont pas encore de sens critique très développé et sauront difficilement distinguer un programme médiocre d’un programme de bonne qualité. Il aura besoin de votre aide. Montrez-leur des programmes de bonne qualité en leur expliquant l’intérêt que vous y voyez : ceux qui peuvent  le détendre, satisfaire sa curiosité, développer son ouverture au monde, lui apprendre des choses… : les émissions éducatives bien sûr ou des séries, des dessins animés mettant en scène des enfants, des familles qui tentent de régler leurs problèmes et font face à des ruptures, des conflits, des dilemmes, etc.
 
  • 4- Suivre les pastilles en bas de l’écran : le CSA** a instauré ces pastilles pour que le téléspectateur soit informé de l’âge auquel correspond le programme proposé (en fonction des images contenues notamment). C’est un bon indicateur, mais qui n’empêche pas de garder quand même un oeil. Certains critères ne sont pas pris en compte dans ce classement et peuvent aller à l'encontre des valeurs par exemple que vous souhaitez transmettre à vos enfants ; mieux vaut rester vigilant.
 
  • 5- Regarder la télé avec son enfant de temps en temps. C’est une occasion de partager un moment de complicité autour d’un programme qu’il aime (et d’en discuter) et aussi l’occasion de s’assurer de la qualité des programmes qu’il a pour habitude de regarder.
 
  • 6- Lui apprendre à couper le son pendant la diffusion des publicités (ou même changer de chaine), pour limiter leur mémorisation et donc leur impact.
 
  • 7- Discuter : Suite à un reportage, une émission qui parle d’un sujet délicat, une scène qui peut aller à l’encontre des valeurs ou croyances familiales ou tout autre scène qui vous interpelle; il est important, de mettre du sens sur ce qu’on vient de voir avec l’enfant, de donner son avis (surtout si il est différent de ce qui vient d’être dit), d’encourager aussi l’enfant à s’exprimer : pourquoi est-il triste, mal à l’aise ou en colère ?… L’enfant développe peu à peu son esprit critique et à l’occasion de ces discussions, le forgera peu à peu. Cet esprit critique l’aidera en grandissant à faire lui-même la part des choses, à ne pas « boire » tout ce que peut lui « dire » la télévision et même choisir par lui-même les programmes de bonne qualité ou éteindre quand ce n’est plus intéressant. 
 
  • 8- Enregistrer les programmes les plus intéressants : Pour résoudre le problème d’une heure inappropriée ou d’un conflit dans le choix d’un programme, il existe plusieurs moyens d’enregistrer puis de regarder en différé le programme désiré. Cela permet en plus d’éviter les publicités !
 
En bref, la télévision peut être une riche source d’informations pour un enfant si on l’aide à s’en servir : dans le choix des programmes et dans la limitation de la « télé-consommation ».

*Etude menée par l’UNAF en métropole
**CSA : Conseil Supérieur de l’Audiovisuel
 

Pour aller plus loin :

 

- Le détail des signaux du CSA : Cliquez ici

- La fiche signalétique en tableau et en téléchargement : Cliquez ici

- Les trois conseils donnés par le CSA aux enfants : Cliquez ici

- Les 6 conseils du CSA pour les parents : Cliquez ici

- Le repère "3-6-9-12 " proposé par Serge Tisseron pour baliser l'introduction des écrans (tous confondus) dans la vie de l'enfant

- Les affiches en téléchargement de la campagne "3_6_9_12" : Cliquez ICI
 
 

Pour voir ou revoir la version radio en vidéo, c'est ICI !


Pour réécouter l'émission radio , c'est ICI :

Le Podcast :
emission_familipsy_du_18_janvier_2016_la_tele_en_8_points.mp3 Emission_familipsy_du_18_janvier_2016-La télé en 8 points.mp3  (25.45 Mo)



Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 749 fois






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Novembre 2018 - 17:59 Comment éduquer avec bienveillance ?

Mercredi 24 Octobre 2018 - 11:29 Ces écrans qui empêchent nos enfants de dormir

VIE DE FAMILLE | PSYCHOLOGIE | EDUCATION







Actualités :
24/04/2018

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

Vous être frustré(e) par votre vie conjugale et familiale actuelle ?

Vous souhaitez :

 
-> Apaiser vos relations familiales
-> Dénouer les conflits familiaux
-> Désamorcer les crises
-> Devenir proactif





>>>GRATUIT : Recevez la Familinews dans votre boite mail :




Partager ce site
Facebook