Connectez-vous S'inscrire
Menu

10 idées pour aider les enfants à être sage ! (avec bienveillance)




Beaucoup de parents attendent, même sans se l’avouer, que leurs enfants soient « sages ». c’est un terme depuis longtemps employé mais qui pourtant, ne renvoie pas aux mêmes attentes.
Il est cependant légitime de s’attendre à ce que son enfant respecte les règles sociales, parle quand il y est autorisé ou encore se comporte de manière « conforme » : autant de réalités qui se cachent derrière notre conception du mot « sage ». Mais comment aider les enfants à répondre à nos attentes d’adultes ? A être « sage » ?



1er conseil : Dites-leur ce que vous attendez d’eux

Quel parent ne s’est pas un jour exprimé en disant : sois sage ! Mais que comprennent d’après vous les enfants, à cette injonction ? Sans doute quelque chose de différent de l’adulte qui le dit…

Pour être plus explicite (et obtenir plus de chance d’être compris), mieux vaut préciser le terme de « sage » : encore faut-il s’être demandé ce que ça signifiait pour nous !


2ème conseil : Ayez des attentes exigeantes, mais réalistes !

Les parents espèrent beaucoup de leurs enfants et ces attentes peuvent  les tirer vers le haut, si toutefois, ces mêmes enfants ne se sentent pas complètement dépassés. L’exigence ici, ne sera pas de chercher à obtenir coûte que coûte ce que l’on veut, mais plutôt de faire confiance dans les capacités de l’enfant à faire toujours mieux et mobiliser des compétences, que peut-être même lui ne soupçonne pas !


3ème conseil : Donnez-leur une motivation

Si votre motivation personnelle est claire, l’enfant n’a pas forcément une idée claire de ce que lui « y gagne » à se comporter comme vous le souhaitez. Expliquez-lui vos raisons, et surtout, l’intérêt que ça a pour lui : il n’en sera que plus motivé à coopérer.


4ème conseil : Tenez-compte de leur âge

On ne peut pas attendre la même chose d’un enfant de deux ans qui a encore beaucoup besoin de bouger, toucher et aura des temps de concentration courts, d’un enfant de 8 ans, qui pourra être attentionné sur une plus longue durée et différer son envie de bouger à un moment ultérieur. Prenez en compte les possibilités de l’enfant en fonction de son âge.


5ème conseil : Fixez-vous des objectifs clairs et accessibles

Vous ne fixerez pas le même objectif si votre enfant est hyperactif, ou lent ou encore précoce… L’objectif doit donc être adapté à l’enfant et à la situation. D’autre part, l’objectif doit être compris par l’enfant et accepté pour qu’il y ait des chances qu’il s’emploie à l’atteindre.


6ème conseil : Assurez-vous que ses émotions aient été gérées

Un enfant contrarié ou frustré va chercher à évacuer la tension que cette émotion suscite en lui. Il tendra, même involontairement, à s’exprimer et parfois de façon indirecte, en faisant parfois des « bêtises »… Tandis que si l’émotion a été régulée, il s’en trouvera apaisé et plus réceptif à vos demandes.


7ème conseil : Evacuez les distractions inutiles

Si vous souhaitez que votre enfant se concentre sur ses devoirs, mais qu’à côté, le petit frère joue au ballon ou que la télé est allumée, il aura plus de difficultés à garder son attention et sera tenté de renvoyer le ballon, ou d’écouter les bruits autour de lui. 

 


8ème conseil : Renforcez les réussites

Quand votre enfant réussit à faire ce que vous lui avez demandé, félicitez-le, dites-lui que vous êtes content(e) de lui; ce sera un encouragement concret qui le motivera à reproduire la situation pour bénéficier à nouveau de votre approbation.


9ème conseil : Rassurez-les

Ca peut paraître surprenant, mais un enfant préoccupé, c’est un enfant agité, et peu concentré (et donc, peu enclin à être sage!). Si vous vous occupez d’abord de ce qui le préoccupe, et prend la première place dans sa tête, il sera plus disponible ensuite, pour écouter ce que vous attendez de lui !


10ème conseil : Restez souples

Être trop rigide ou mettre la barre trop haute va décourager l’enfant qui ne se sentira pas capable de répondre à vos attentes. Sachez vous adapter à sa fatigue, aux circonstances, ou à d’autres facteurs qui influenceront son comportement et ses performances.


Pour écouter l'émission enregistrée sur Polynésie 1ère (5 minutes)



Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 1216 fois







1.Posté par Maeva T. le 20/06/2016 15:32
MaevaT
merci pour le post !

Ca m'aide à me poser une question importante : qu'est ce que j'attends de mes enfants quand je leur dit d'être sage! :-)

+ idées faciles à appliquer!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 9 Juin 2018 - 19:44 Qu'est-ce que la bienveillance ?

VIE DE FAMILLE | PSYCHOLOGIE | EDUCATION








Actualités :
24/04/2018

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

Vous être frustré(e) par votre vie conjugale et familiale actuelle ?

Vous souhaitez :

 
-> Apaiser vos relations familiales
-> Dénouer les conflits familiaux
-> Désamorcer les crises
-> Devenir proactif

    Aucun événement à cette date.



>>>GRATUIT : Recevez la Familinews dans votre boite mail :





Liens utiles - partenaires


Partager ce site
Facebook