Connectez-vous S'inscrire
Menu
Publicité

Etre femme et réussir à concilier tous les rôles de sa vie…




Etre femme se résume difficilement. Notre identité est complexe et se diversifie quand les responsabilités arrivent : devenir mère, professionnelle, parent d’élève… Pourtant, trouver un équilibre pour réussir à tout gérer tout en restant soi-même, n’est pas simple… Comme beaucoup d’autres femmes, je me suis sentie parfois débordée ou « déséquilibrée » au milieu de toutes ces casquettes à assumer. Je me suis donc intéressée aux moyens et solutions, parfois simples, pour garder ou retrouver cet équilibre, et même cette sérénité…


femme équilibre rôles

Quels sont les rôles d'une femme au quotidien ?

J’ai commencé par lister les principaux rôles que joue ou peut jouer une femme au quotidien.

Mais au fait, un rôle , c’est quoi?
C’est qui transparait de nous dans le monde, notre face « sociale ». C’est ce qu’on donne à voir aux autres. Les rôles nous obligent à agir, décider, nous exprimer, nous affirmer, faire face aux autres, trouver notre place au milieu des autres.Pour chaque rôle, il y a un « masque » que l’on met pour jouer ce rôle. Voici une liste non exhaustive des rôles fréquents qu’une femme est amenée à « jouer » :

  • une conjointe ou épouse
  • Une mère
  • une professionnelle
  • une amie
  • une chef d’équipe ou responsable d’association ou autre
  • une maitresse de maison ou « gouvernante » de son foyer
  • Et avec sa famille occasionnellement, elle peut aussi être : une infirmière / une psy / une coach scolaire/ une coiffeuse / une prof / une couturière / une supportrice / une médiatrice (avec le père) / un gendarme… :-)
  • une fille dans sa relation avec ses propres parents
  • une soeur (et tout ce que ça implique de relations avec la fratrie, en fonction de sa place dans cette fratrie)

Et la liste pourrait s’allonger suivant la vie que l’on mène, les engagements que l’on prend…

Je me suis rendue compte à ce moment comment la vie d’une femme pouvait être complexe et pleine de subtilités qu’elle devait concilier, harmoniser au jour le jour, non parfois sans mal…


Les causes de difficulté

Qu’est-ce qui peut faire basculer dans le déséquilibre et le débordement  ? Qu’est-ce qui fait que certaines femmes en arrivent à se perdre au milieu de toutes ces tâches, tous ces rôles qu’elles ont à assumer ?

 

Première cause du déséquilibre : un rôle prend le dessus 

Voici la question que l’on peut se poser : Parmi les rôles que je tiens, y’en a t il un ou plusieurs qui prennent plus le dessus? volontairement ou non ?

Certaines périodes de la vie nous obligent à privilégier certains aspects de notre identité : l’arrivée d’un enfant met au premier plan notre rôle de mère; une promotion professionnelle nous fait investir notre travail d’une manière prioritaire par exemple…

Nous pouvons difficilement faire autrement, mais durant ce temps, le risque est de négliger d’autres rôles et même de les laisser complètement de côté…

 

Consacrons-nous quand même, dans une semaine, du temps pour chaque facette de notre identité ? Prévoyons-nous du temps pour nous ?

 

Deuxième cause : de mauvais schémas intériorisés

Qui définit les rôles de notre vie? Vous pensez que c’est uniquement vous-même ? Oui, dans une certaine mesure, mais pas seulement. Nous avons chacune, intégré les rôles qu’ont joué avant nous nos parents, et les personnes significatives de notre entourage. Nous avons intériorisé ces schémas de façon inconsciente et spontanément, naturellement, nous les rejouons dans notre vie quotidienne. C'est vrai aussi quand les schémas ont été inadaptés. Cela veut dire que l’on peut vivre en déséquilibre… à notre insu et par répétition du passé !!

 

Troisième cause : une influence négative

Notre entourage proche (la famille, le conjoint) influence les rôles de notre vie, avec les attentes qu’ils expriment à notre égard directement ou indirectement, et en fonction des schémas qu’ils ont eux-mêmes intériorisés, ils tentent sans s’en rendre compte de nous faire « rentrer dans leurs propres schémas » … Par exemple, une influence directe : « une femme s’occupe des enfants et reste à la maison. » … ou plus subtile : « Tu connais untel? il a de la chance: sa femme lui cuisine toujours de bons petits plats avant qu’il ne rentre » ... )
 

Dans quelle mesure sommes-nous influencées par cet entourage au point de nous éloigner de nos propres représentations ? En prenons-nous conscience ? Jusqu’à quel point?

 

Quatrième cause possible : des résistances personnelles

Des préférences personnelles : Nous pouvons investir un rôle plus que l’autre parce que nous y sommes plus à l’aise ou parce que ce rôle est plus valorisant qu’un autre. De la même manière, nous pouvons négliger un rôle pour des raisons inverses.


Le « complexe de supermaman": Et si nous nous sentions coupables de ne pas tout faire parfaitement? Savons-nous nous contenter d’être « suffisamment bonne » en tant que mère selon l’expression de Winnicot? ou cherchons-nous inconsciemment à devenir parfaite ? Si c’est le cas, certaines d’entre nous se mettent la pression (ainsi que sur leur entourage) pour que leur vie ressemble à l’idéal qu’elles s’en sont fait… C’est important de s’en rendre compte, car c’est un des facteurs de risque que l’on identifie dans les situations de burn-out…


Le sentiment d’échapper à soi-même : parfois, on peut avoir « perdu le fil » en jouant des rôles en fonction de ce qu’ « on » attend de nous, et non en fonction de ce que nous sommes.  Ca part d’une bonne volonté : celle de « faire plaisir » en se conformant aux attentes de l’autre… Mais c’est un piège qui peut nous amener à ne plus savoir très bien où l’on se situe : comme si les casquettes s’étaient accumulées et confondues entre elles  et comme si l’on s’était perdue en cours de route…


Du mal à lâcher-prise : quand les rôles de notre vie se multiplient, il faut pouvoir « lâcher prise » sur certaines attentes, exigences, représentations que l’on s’est faites pour vraiment nous adapter. Mais pour quelques une d’entre nous, ce n’est pas simple… Pourtant, il est nécessaire de savoir lâcher : 

  • lâcher des exigences personnelles ou les faire évoluer dans un rôle ou un autre: par exemple, on ne peut pas passer autant de temps avec ses enfants ou son conjoint, quand on choisit de travailler à temps plein : c’est mathématique. Ceci dit, rien n’empêche d’aménager son temps pour optimiser les temps en famille et en faire des temps « de qualité » !
  • lâcher certains principes ou représentations sur les rôles dans la famille : déléguer à son conjoint des tâches que l’on faisait jusqu’à maintenant : nous nous agrippons parfois à nos tâches, à une représentation qu’on a de notre place dans la famille. Dans notre vie, ces rôles évoluent-ils? sont-ils souples? laissons-nous notre conjoint nous « bouger » un peu ? Incitons-nous notre conjoint à s’associer à cette évolution ?

 

Il n’y a donc pas UNE manière de « jouer un rôle », mais plusieurs… pour ne pas dire autant qu’il y a de personnes et chacune aura aussi ses propres difficultés à dépasser pour vraiment réussir à concilier toutes les facettes de se vie et trouver l'équilibre...


Comment maintenir l’équilibre ?

Souvent dans le couple, les visions sont divergentes entre les conjoints et entrainent des conflits autour de la manière de s’acquitter de ses différents rôles… L’important, pour rester en « équilibre », est de les assumer en restant soi-même et en cherchant le consensus dans une communication saine et constructive.

Pour cela, nous devons affirmer cette manière personnelle de jouer les rôles de nos vies sans alimenter un rapport de force ou l’on cherche à « l’emporter sur l’autre ».

Il s’agirait plutôt d’aller vers le consensus pour que chacun mette de lui-même en faisant quelques « concessions » afin d’harmoniser sa relation avec l’autre.

C’est vrai dans le couple, mais aussi dans ses relations professionnelles !


Rester soi-même dans les différents rôles de sa vie

Les rôles ont beau être les mêmes d’une femme à l’autre, nous ne les « habitons » pas de la même manière : chacune y met de sa personnalité : 

En sommes-nous conscientes Nous sentons-nous libres d’y mettre de nous? ou nous conformons-nous aux diktats de la société? la pression familiale? la représentation idéale de notre esprit? les attentes de notre conjoint?

Avons-nous laissé de côté des aspirations profondes pour être plus « conformes » dans ces rôles? 

Au contraire, nous sentons-nous la même dans les différents rôles que nous avons à jouer ?

Si c’est le cas, nous avons sans doute trouvé un certain équilibre.

 

Sinon, c’est en reprenant le « chemin vers soi-même » qu’on y trouvera notre essence qui se reflètera sur toutes les facettes de notre vie.


Une question d’organisation ?

Quand on cumule les casquettes, il faut un sacré talent d’organisation pour tout faire… et le faire bien : comment faisons-nous? quel outil nous y aide? 
 

Bien gérer son temps et optimiser son organisation, peut vraiment nous aider à concilier les différents facettes de notre vie pour n’en négliger aucune…


BONUS :
Pour ce faire, je vous ai concocté quelques conseils pratiques que vous trouverez en cliquant ici : Réalisez une bonne « todolist  »


Pour aller plus loin

Un guide pour vous aider à retrouver votre équilibre personnel et concilier vos différentes "casquettes" de femme : conseils professionnels, préconisations et pistes d'actions concrètes pour retrouver la sérénité  :
 
"Retrouver votre équilibre personnel" 

Pour revoir l'émission radio en replay :



Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 1366 fois







1.Posté par Mélody F. le 16/03/2016 17:36
MelF
Bonjour,

je trouve que c'ets le secret de l'équilibre: réussir à donner un temps pour chaque role qui compte dans notre vie !
j'essaie de prendre du temps chaque semaine pour toutes les facettes de ma vie et ça m'aide à rester en "équilibre" ! :-)

merci pour l'article , je partage !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 18 Février 2019 - 19:57 Apprendre les langages de l’amour

Lundi 11 Février 2019 - 18:33 L’amour nous fait du bien

Psychologie positive | Psychologie de l'enfant | Psychologie de l'adolescent | Psychologie de l'adulte








Actualités :
01/03/2019

Haut potentiel - Un séminaire gratuit

Haut potentiel - Un séminaire gratuit
"De l'enfant à haut potentiel à l'élève intellectuellement précoce : éléments de parcours scolaire"

Le vendredi 22 mars 2019 de 13h30 à 17h au lycée hôtelier de Punaauia

- 2 Conférences (dont une animée par Familipsy sur les caractéristiques de l'enfant à haut potentiel)
- Témoignages
- Table ronde

Programme complet ICI >

Inscription gratuite et ouverte à tous :
Inscrivez-vous ICI >

 
Séminaire organisé en partenariat entre le département ASH de la DGEE et l'association AFEIP  
 
24/04/2018

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

Vous être frustré(e) par votre vie conjugale et familiale actuelle ?

Vous souhaitez :

 
-> Apaiser vos relations familiales
-> Dénouer les conflits familiaux
-> Désamorcer les crises
-> Devenir proactif







>>>GRATUIT : Recevez la Familinews dans votre boite mail :


Partager ce site
Facebook