Connectez-vous S'inscrire
Menu
Publicité

La chimie de l’amour

La chimie de l’amour expliquée par l’INSERM




Le saviez-vous ?

Aucun sujet n’a fait couler autant d’encre que l’amour depuis que l’Humanité sait écrire. Mais il n’y a pas que les poètes à s’être penchés sur ce sujet. Les scientifiques eux aussi s’efforcent depuis toujours de comprendre les ressorts de ce cocktail explosif de sentiments et d’émotions. Et si l’amour n’était que chimie ?, se sont même demandé certains… La chimie explique en tout cas beaucoup de l’amour, comme en a témoigné l’exposition « La chimie de l’amour », proposée par l’INSERM (l’Institut national de la santé et de la recherche médicale) dans le cadre de la Fête de la Science à Paris en 2011.



Qu’est-ce que la science « qui étudie les divers constituants de la matière, leurs propriétés, transformations et interactions » peut bien apporter comme éclairage sur cette émotion complexe qu’est l’amour ? Eh bien une multitude de choses, n’en déplaise aux romantiques ! Car l’amour est aussi (et peut-être avant tout) l’orchestration parfaitement réglée d’une multitude de réactions chimiques et neuronales.

D’ailleurs, tout commence dès la première rencontre, quand les futurs partenaires, tous les sens en éveil, captent les signaux chimiques et corporels émis par l’autre. Leurs cerveaux les reconnaissent instantanément et déclenchent le programme « amour ». L’image et la voix sont imparables pour entraîner la libération de dopamine et d’endorphines.
 
Ces neurotransmetteurs, qui génèrent des sensations de plaisir et de bien-être, vont littéralement les inonder pour provoquer les premiers symptômes : sentiment d’euphorie, de bien-être, confusion du langage, soif de connaître l’autre et même tentative de contact physique. Les odeurs et les phéromones viennent en renfort pour déclencher le tsunami.

Une déferlante chimique sélective

Quand nous tombons amoureux, les molécules secrétées par notre organisme prennent les commandes pour nous faire ressentir des émotions, ces réponses organisées et synchronisées de notre cerveau qui ont aussi une fonction de communication indispensable au bon déroulement de nos relations avec les autres. Leurs expressions apparentes sont également très révélatrices de celles ressenties par notre interlocuteur à notre égard (ce qui est très éclairant pour savoir quel effet vous produisez sur lui ou elle…).

Reste que ce fabuleux système de messagerie fait appel à des messagers chimiques, hormones et neurotransmetteurs, possédant chacun une structure propre qui leur permet de réagir chimiquement avec leur cible et uniquement leur cible. Un peu comme la reconnaissance spécifique d’une clé par une serrure. La chimie explique donc aussi pourquoi nous ne tombons pas amoureux de « tout le monde et n’importe qui ».

Un renforcement constant jusqu’à l’attachement

Si nous ne connaissons pas encore le déroulement de la séquence émotionnelle (le sentiment vient-il avant ou après les expressions comportementales et physiologiques de l’émotion), on sait en revanche qu’une fois enclenché le processus va encore se renforcer chimiquement, nous animant d’une énergie incroyable. Notre mémoire est soutenue pour nous encourager à agir et à continuer à produire des comportements sources de bien-être et de plaisir pendant que notre sens critique diminue. En marge de la motivation qu’elle nous procure, notre chimie « ultra-dopaminée » nous invite aussi à franchir le cap des risques encourus dans la rencontre de l’autre. La sécrétion massive de dopamine avive aussi l’attention, totalement concentrée sur l’objet du désir.

Après le raz de marée moléculaire et émotionnel de la rencontre, la chimie est encore à l’origine de l’attachement, essentiellement nourri par une autre hormone : l’ocytocyne, également impliquée dans le lien parental.

Et c’est toujours un cocktail détonant de neuromédiateurs et d’hormones qui inonde notre cerveau pendant l’acte sexuel pour mieux conduire à l’orgasme et parvenir à la rencontre de nos gamètes !
 
Bref, si nous aimons penser que l’amour conserve une bonne part de mystère, la chimie en est à coup sûr la formidable messagère !


 
>> Lien vers le PDF de l'exposition

 
 


Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 229 fois






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Février 2019 - 18:33 L’amour nous fait du bien

Dimanche 29 Avril 2018 - 20:00 Je n'aime plus mon conjoint...

Psychologie positive | Psychologie de l'enfant | Psychologie de l'adolescent | Psychologie de l'adulte








Actualités :
24/04/2018

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

GRATUIT - Téléchargez votre Ebook

Vous être frustré(e) par votre vie conjugale et familiale actuelle ?

Vous souhaitez :

 
-> Apaiser vos relations familiales
-> Dénouer les conflits familiaux
-> Désamorcer les crises
-> Devenir proactif





>>>GRATUIT : Recevez la Familinews dans votre boite mail :




Partager ce site
Facebook