Connectez-vous S'inscrire
Menu
familipsy familipsy

Publicité

Maman cool ou maman poule : Quelle mère êtes-vous ?

4 conseils pour mieux vivre sa parentalité en tant que maman




Quel est le profil d'une maman cool, une maman rétro ou celui d’une maman poule ?
Comment savoir si on est une maman cool, rétro ou une maman poule ?
Qu’est-ce que cela change dans la relation avec son enfant ?
Y a-t-il un meilleur modèle et si oui lequel ?



Plusieurs façons d’être mère

Que vous en ayez conscience ou non, votre façon d’être mère vous est très personnelle. Elle dépend à la fois des modèles maternels que vous avez connus et de votre histoire personnelle.

Certaines mères, après avoir vécu une enfance où elles se sont senties menacées, ont intériorisé la perception d’un monde rempli de dangers potentiels : ces mères, bien souvent, ont une tendance parfois exacerbée, à vouloir protéger leur progéniture des dangers qu’elles imaginent.
D’autres mères, ont expérimenté combien il peut être difficile de grandir sans repère et sans règle et ont développé une propension plus forte à définir les règles parfois de façon autoritaire.
D’autres mères enfin ont pu souffrir à l’inverse d’une éducation rigide ou même violente et ne voulant pas reproduire le même schéma, se comportent systématiquement à l’encontre de cette éducation dont elles ont souffert et optent pour une éducation laxiste qui leur semble pour le coup, beaucoup plus heureuse…
Bref, les expériences personnelles y sont pour beaucoup dans notre façon d’être parent et en avoir conscience peut aider à faire évoluer notre parentalité, et la vivre plus sereinement.
Vous pensez qu’il existe un modèle plus favorable ? Saviez-vous que chacun de ces modèles comporte des revers qui peuvent rendre difficile la vie familiale ?
Regardons de plus près les conséquences relationnelles de chacun de ces modèles…

La maman « poule »

La maman poule craint les microbes, les gens mal attentionnés, mais aussi les accidents, les chutes et tout ce qui selon elle, pourra nuire à son enfant. La maman poule est donc une mère inquiète, à l’affut du moindre danger, anticipant chaque expérience, entourant son enfant de tout un tas de règles de sécurité. Parfois la maman poule dans un excès de protectionnisme, empêche son enfant de prendre des risques qui pourraient pourtant être bénéfiques pour sa croissance : ce qui peut parfois donner l’impression à l’enfant de la maman poule qu’elle ne lui fait pas confiance, qu’elle l’étouffe et qu’elle s’inquiète trop pour lui
CONSEIL PSY
La maman poule a besoin d’apprendre à lâcher du lest avec son enfant
: le laisser vivre ses expériences et renoncer à vouloir lui épargner toutes les aspérités de la vie qui sont aussi école de vie pour un enfant. La maman poule doit prendre sur elle pour se retenir d’enfermer son enfant dans les limites rassurantes qu’elle s’est elle-même créées. La maman poule a aussi besoin de gérer ses propres angoisses…

La maman « rétro »

La maman rétro est convaincue du bien fondé des règles et de l’autorité. Elles pose des limites, donne des consignes et même des ordres, elle régit la vie familiale autour d’une organisation bien huilée et elle s’attend à ce que ses enfants la suivent à la lettre. Elle peut user d’autoritarisme pour passer en force et se faire « obéir » par son enfant car elle donne beaucoup d’importance à la notion de discipline dans la vie familiale. Dans un excès d’autorité, elle peut devenir rigide, semblant parfois insensible aux besoins de son enfant qui parfois lui fait remarquer. Son enfant peut aller jusqu’à s’opposer et même parfois se révolter contre ce qui lui semble un cadre de vie trop limité et contraignant.
CONSEIL PSY
La maman rétro a besoin d’apprendre à lâcher du lest aussi mais du côté de sa tendance à régir le quotidien à coup d’ordre directifs et de contraintes
et de punitions. Elle a besoin d’apprendre à mettre de la souplesse dans son quotidien, à laisser des espaces de liberté à son enfant où il pourra gagner en autonomie. Elle a besoin de développer une écoute attentive vis à vis de ses enfants pour se rapprocher d’eux et développer une relation plus complice et moins conflictuelle.

La maman « cool »

La maman cool quant à elle prend les choses comme elles viennent, n’est pas très angoissée et n’anticipe pas beaucoup les choses de la vie. Elle vit un peu « au jour le jour » en laissant les événements décider pour elle. Il en est de même avec ses enfants. Elle privilégie une bonne ambiance et sous prétexte d’éviter des conflits, peut céder sur un certains nombre de principes éducatifs pour ne pas froisser son enfant ou parce qu’elle n’arrive pas à user d’autorité. La maman cool est fière d’avoir des relations sans conflit avec son enfant, mais a parfois du mal à se faire entendre et respecter. Elle se fait même parfois « monter sur la tête » par son enfant qui peut en un certain sens « prendre le pouvoir » et obtenir ce qu’il veut.

CONSEIL PSY
La maman cool a besoin d’apprendre à dire « non » et se faire respecter
. Elle a aussi besoin de se réconcilier avec la notion d’autorité pour pouvoir poser un cadre structurant pour son enfant. Elle a besoin de définir ses principes éducatifs et d’apprendre à les communiquer et pour finir, la maman cool doit accepter qu’elle ne pourra pas toujours être approuvée par son enfant et doit accepter que de toutes façons, ce n’est pas souhaitable. L’enfant se construit aussi dans l’adversité et la contradiction.

4 conseils en guise de conclusion

Quelque soit le profil qui vous correspond le mieux, vous constaterez qu’il y a un revers qu’il vaut mieux connaitre pour ne pas risquer de tomber dans les écueils de la maman cool, poule ou rétro !
 
Voici donc pour finir 4 conseils pour vous aider mieux vivre votre relation avec votre enfant.
  1. Identifiez votre « tendance » : apprenez à en voir les avantages mais aussi les inconvénients.
  2. Identifiez l’expérience personnelle qui vous a amenée à être la mère que vous êtes aujourd’hui.
  3. Abandonnez l’idée qu’il y aurait une seule et bonne manière d’être mère : chaque facette a ses avantage et ses inconvénients.
  4. Rectifiez ce qui doit l’être et développez la compétence qui vous manque pour rééquilibrer les choses et améliorer la relation avec votre enfant.


Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 114 fois






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Psychologie positive | Psychologie de l'enfant | Psychologie de l'adolescent | Psychologie de l'adulte










Formation GRATUITE pour mieux communiquer et améliorer les relations intrafamiliales :

Les OUTILS pour une PARENTALITÉ POSITIVE, BIENVEILLANTE et PROACTIVE :

La formation ESSENTIELLE pour APAISER LE QUOTIDIEN :

Une formation COMPLÈTE pour SE FAIRE OBÉIR sans crier ni taper :

Accédez au catalogue des formations.




Webconférences psychologie et éducation :
Des clefs pour la famille

Inscrivez-vous gratuitement et participez en direct

Je m'inscris >








    Aucun événement à cette date.




Consulter une psychologue :

Nos formules mensuelles :









Instagram
Facebook
LinkedIn
Newsletter
Twitter
YouTube Channel