Connectez-vous S'inscrire
Menu
familipsy familipsy

Publicité

6 points pour alléger la charge mentale en images

Un outil pour alléger la charge mentale des parents




Beaucoup de parents sont touchés aujourd'hui par une charge mentale lourde et épuisante.

Les mères en particulier en souffrent à une époque où même si la répartition des rôles et des tâches dans le couple a évolué, la plus grande partie des tâches concernant la maison et les enfants revient encore majoritairment aux femmes. Ces dernières qui pourtant travaillent pour beaucoup et doivent jongler avec de multiples activités, responsabilités et "choses à penser". De plus, les nombreuses sollicitations liées à notre société ne vont que renforcer cette pression qui alourdit cette fameuse charge mentale.

Voici quelques repères pour vous aider à réduire cette charge mentale au quotidien...



La charge mentale, selon le Larousse (qui a dernièrement ajouté la définition de ce terme), c'est le “poids psychologique que fait peser (plus particulièrement sur les femmes) la gestion de tâches domestiques et éducatives, engendrant une fatigue physique et, surtout, psychique”.

Cette charge mentale est insidieuse et s'installe au fil du temps presque sans qu'on s'en aperçoive. Ce sont des indicateurs forts qui souvent vont alerter les femmes (plus touchées) : oublis majeurs, irritabilité importante, "éclats de colère" inhabituels, sentiment d'épuisement, manque d'énergie qui les freine dans les tâches "minimes" du quotidien... Des signaux d'alerte qui peuvent amener à consulter.
Parce que dans certains cas, l'aide extérieure d'un "psy" (psychologue, psychothérapeute) peut être nécessaire avant que la situation ne s'aggrave plus et crée des maux difficiles à traiter.

En revanche, certains repères sont importants à considérer si vous vous sentez concerné(e) par la charge mentale, pour "prévenir" en quelque sorte des conséquences plus graves.


Téléchargez votre ressource (gratuite) ici >

6 choses à faire pour réduire la charge mentale

Piste #1 : Félicitez-vous !
L'auto-critique et l'auto-dévalorisation vont plomber votre estime de vous-mêmes et alimenter le découragement, le sentiment d'échec. Au lieu de nourrir une intransigeance avec vous-mêmes, apprenez à vous félicitez de ce que vous accomplissez chaque jour, gratifiez-vous des petites victoires de la vie (même si cela semble insignifiant). Cela fait du bien au moral et augmente la motivation à faire les choses...

Piste #2 : Déconnectez-vous régulièrement
Apprenez à faire des pauses, et même des micro-pauses dans la journée. Si vous vous laissez entrainer dans le "faire" et le "devoir faire", vous risquez d'épuiser votre mental qui n'aura alors aucun répit pour se régénérer : le risque est de la faire "surchauffer" en quelque sorte jusqu'au risque de "panne" (oublis, manque de concentration, difficulté à garder le contrôle, etc.).

Piste #3 : déléguez ce qui peut l'être
Dans une famille, comme dans une équipe, il est important d'apprendre à se faire aider et à déléguer. Cela semble évident et pourtant beaucoup de personnes n'osent pas ou se savent pas vraiment demander de l'aide. L'idée que réussir les choses par soi-même serait plus valorisant que de s'être fait aider, n'arrange rien. Décidez-vous à vous faire aider par votre conjoint et vos enfants selon ce qui est adapté pour eux et apprenez à "faire des demandes" : cela vous parait simple ? Pourtant faire une demande peut s'avérer délicat et se transforme souvent en reproche, anéantissant ainsi les chances d'être entendu(e)...

Piste #4 : Éliminez les tâches chronophages
Saviez-vous que la plupart d'entre nous passons plus de temps sur notre smartphone que ce que nous imaginons ? Vous n'êtes pas convaincu(e) ? Faites-le test en suivant votre consommation écran de la semaine et vous verrez que nous passons facilement plusieurs heures (par jour) à scroller notre petit écran sans presque nous en rendre compte. Voici un exemple de tâche chronophage qui nous dérobe du temps précieux de nos journées. D'autres tâches le sont aussi alors qu'elles ne sont pas "essentielles". Identifiez-les et diminuez-les ou supprimez-les complètement : le temps "gagné", c'est de la charge mentale en moins !

Piste #5 : Osez dire non !
Quoi de plus simple... et pourtant quoi de plus difficile pour beaucoup : refuser, décliner, s'opposer est un vrai défi pour certains. Il est pourtant indispensable de dire non pour s'affirmer, poser les limites de ce qui est possible et surtout souhaitable pour son bien-être; au risque d'être submergé poar des engagements difficiles à tenir, qui en sus, vont ajouter de la charge mentale qui aurait pu être évitée...

Piste #6 : Lâchez prise
Dans certaines situations, les choses ne se passent pas comme on le veut, la vie ne ressemble pas à l'idéal qu'on s'en est fait, l'ambiance n'est pas toujours au beau fixe, on se retrouve soi-même incapable de réaliser les choses que l'on estime pourtant importante. Avant de glisser vers la dépression, prenez le temps de regarder votre vie en séparant en deux catégories ce qui fait votre quotidien : ce qui est essentiel et ce qui ne l'est pas. Puis, essayez de lâcher prise sur les "non-essentiels" pour vous concentrer sur ce qui l'est. Vous allez orienter votre énergie sur ce qui le mérite et ainsi diminuer votre charge mentale.
 
Un petit conseil pour finir, ne négligez pas vos temps de repos : dormir (et bien dormir) est sans doute la base d'un mieux-être et d'un regain d'énergie !

Si vous avez d'autres idées, astuces pour diminuer votre charge mentale et que vous souhaitez les partager, n'hésitez pas à les noter en commentaire :)

Pour aller plus loin



Rédigé par Nathalie Colin-Fagotin, Lu 98 fois






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez poster un commentaire et recevoir directement dans votre boite mail les commentaires des autres lecteurs.
Inscrivez-vous pour bénéficier de tous les autres services du site : annonces, forums, etc.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Octobre 2021 - 15:17 PDF gratuit - Ma météo intérieure

Mardi 5 Octobre 2021 - 11:04 7 pistes pour faire front au cancer en couple

Psychologie positive | Psychologie de l'enfant | Psychologie de l'adolescent | Psychologie de l'adulte










Formation GRATUITE pour mieux communiquer et améliorer les relations intrafamiliales :

Les OUTILS pour une PARENTALITÉ POSITIVE, BIENVEILLANTE et PROACTIVE :

La formation ESSENTIELLE pour APAISER LE QUOTIDIEN :

Une formation COMPLÈTE pour SE FAIRE OBÉIR sans crier ni taper :

Accédez au catalogue des formations.




Webconférences psychologie et éducation :
Des clefs pour la famille

Inscrivez-vous gratuitement et participez en direct

Je m'inscris >












Consulter une psychologue :

Nos formules mensuelles :









Instagram
Facebook
LinkedIn
Newsletter
Twitter
YouTube Channel